chroniques

Chronique #2 : 6 ans – Elle Seveno

« Je veux une infinité de deuxièmes nuits avec toi, Vic. »

Titre: 6 ans

Auteure: Elle Seveno

Edition: Hugo New Romance



Résumé

6 ans séparent Victoria et Raphaël.

6 ans d’écart qui ont suffi, lorsqu’elle était adolescente, à ce que Victoria ne se rende jamais compte de l’amour que lui portait le jeune Raphaël et n’ait d’yeux que pour son grand frère bien plus attirant.

6 ans sans se voir depuis que Victoria a quitté la ville du jour au lendemain avec sa famille, laissant désespéré celui dont elle était la baby-sitter.

Quand Victoria revient, des années plus tard, il ne faut que 6 secondes à Raphaël pour tomber de nouveau amoureux d’elle. Sauf qu’il n’est plus un enfant, et compte bien le lui prouver. Quoi qu’en dise son frère.


Mon avis

⭐ 5 / 5

J’ai découvert cette auteure un peu avant l’été avec sa duologie Make me bad. Si le fond de l’histoire ne m’avait pas paru très crédible, j’avais beaucoup aimé la fluidité et l’addictivité de sa plume. Donc avant même sa sortie, 6 ans me tentait énormément. Tellement que j’avais peur d’être déçue.

Et bah pas du tout. J’ai dévoré ce roman, je ne pouvais pas le lâcher avant de l’avoir terminé. Et une fois fini, j’étais complètement conquise par l’histoire de Vic et Raph.

On suit donc Vic, 25 ans, qui revient dans sa ville natale six ans après être partie. Elle y retrouve Brice, son ex, mais celui qui lui tape le plus dans l’œil, c’est Raph qui n’a plus rien de l’ado de 13 ans qu’elle avait laissé derrière elle.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Vic, elle a du caractère sans être insupportable ou mal polie comme dans certaines new romances ou young adult. Du côté de Raph, je suis clairement tombée amoureuse moi aussi. Il a beau être un petit con trop sûr de lui, j’ai complètement craqué. Tout simplement, parce qu’au fond, il est plus que ça. L’auteure a construit un personnage plus profond qu’il n’y paraît aux premiers abords. Raph a une vision de la vie intéressante pour son jeune âge et a aussi ses blessures.

La relation entre ces deux personnages a mis mes nerfs à vif. J’ai failli m’arracher tous les cheveux. C’est captivant, volcanique et tellement addictif. L’immaturité de Raph m’a donné envie de le secouer à certains moments, mais il a su se rattraper après.

J’ai aussi adoré l’univers sportif mis en avant: celui du wakeboard. J’ai trouvé ça super original car c’est un sport peu connu (du moins si je vous dis sport vous pensez pas à ça quoi). Ce qui fait qu’en plus d’être craquant, Raph est un sportif (est-ce que je suis encore plus amoureuse? ouais carrément). Il est jeune et a un caractère impulsif, vous craquerez aussi quand vous lirez ce livre (oui oui, au futur: vous êtes obligés les amis).

Pour finir, côté émotions, on est aussi très bien servi. On rit, on pleure, on s’énerve, puis on repleure sinon c’est pas drôle. En plus le prologue est tellement cute bblblkdje (ceci est censé exprimer mon cerveau qui disjoncte).

Bref, je n’ai qu’une petite phrase à vous dire: lisez ce livre!


Vous l’avez lu? Si non, je vous ai convaincu? 😏

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s